De l’éco-anxiété à l’action : traverser les effondrements
Et si… nous explorions les chemins du sens et de la reliance



Date/heure

jeudi,
7 janvier 2021,
20 h 00 min - 22 h 30 min




La pandémie du Covid-19 a jeté une lumière nouvelle sur la vulnérabilité de notre monde globalisé et les effondrements en cours et à venir. Jamais les appels à l’urgence d’un changement de cap n’ont été aussi nombreux. Mais comment opérer cette mutation ? Comment vivre cette époque de bouleversement personnel et collectif ? Entre réflexion et expérience, ce cycle de conférences et d’ateliers propose un parcours en trois temps.

Et si… nous explorions les chemins du sens et de la reliance

L’écoanxiété et les perspectives d’effondrement appellent à arpenter les voies de l’intériorité pour non seulement survivre, mais vivre. Il s’agit en particulier de questionner notre vision du monde et de la « fin », transformer notre imaginaire, traverser des processus de deuil ou encore construire de la résilience émotionnelle. Des manières de « danser avec l’incertitude » dans une reliance en profondeur à soi, aux autres, à la Terre et au plus grand que soi.

Avec:
Vincent Wattelet, (éco)psychologue, fondateur du Réseau Transition belge, formateur en transition intérieure.

 

Info pratiques

Les conférences ont lieu le jeudi soir à la Maison de Quartier Sous-Gare, Avenue Édouard Dapples 50, 1006 Lausanne.
Les ateliers se déroulent le vendredi matin (9h – 12h) suivant les conférence au centre socioculturel Pôle Sud, Jean-Jacques Mercier 3, 1003 Lausanne.

Inscription obligatoire

Organisation

Le cycle est organisé par le WWF, le centre socioculturel Pôle Sud et le Laboratoire de la transition intérieure de Pain Pour le Prochain

En partenariat avec la Maison de quartier sous gare, la Grève du climat Vaud, le Réseau Transition Suisse romande, le Réseau Transition.be, le Jardin aux 1000 mains, l’Espace Dickens, Morges et région en transition, Impact hub, le hub neuchâtel, la librairie Basta, la Chambre de l’économie sociale et solidaire vaudoise (APRES-Vaud), la Fondation Mycelium (Belgique) et le Journal Moins!