De l’éco-anxiété à l’action : traverser les effondrements
Et si… nous transformions l’éco-anxiété en éco-sérénité


(on-line): bientôt plus d’informations.



Date/heure

jeudi,
26 novembre 2020,
20 h 00 min - 22 h 30 min




La pandémie du Covid-19 a jeté une lumière nouvelle sur la vulnérabilité de notre monde globalisé et les effondrements en cours et à venir. Jamais les appels à l’urgence d’un changement de cap n’ont été aussi nombreux. Mais comment opérer cette mutation ? Comment vivre cette époque de bouleversement personnel et collectif ? Entre réflexion et expérience, ce cycle de conférences et d’ateliers propose un parcours en trois temps.

Et si… nous transformions l’éco-anxiété en éco-sérénité

L’état de la planète et les discours collapsologiques génèrent chez un nombre croissant de personnes des souffrances psychiques caractérisées par un syndrome d’émotions comme la peur, la tristesse, l’impuissance ou encore la colère, pouvant aller jusqu’à des formes de dépression. Cette conférence permettra de mieux comprendre les tenants et aboutissants de ce « mal à la Terre » qu’on appelle parfois éco-anxiété ou solastalgie.

Avec:
Charline Schmerber, praticienne en psychothérapie et spécialiste de l’effondralgie.

 

Info pratiques

Les conférences ont lieu le jeudi soir à la Maison de Quartier Sous-Gare, Avenue Édouard Dapples 50, 1006 Lausanne.
Les ateliers se déroulent le vendredi matin (9h – 12h) suivant les conférence au centre socioculturel Pôle Sud, Jean-Jacques Mercier 3, 1003 Lausanne.

Inscription obligatoire

Organisation

Le cycle est organisé par le WWF, le centre socioculturel Pôle Sud et le Laboratoire de la transition intérieure de Pain Pour le Prochain

En partenariat avec la Maison de quartier sous gare, la Grève du climat Vaud, le Réseau Transition Suisse romande, le Réseau Transition.be, le Jardin aux 1000 mains, l’Espace Dickens, Morges et région en transition, Impact hub, le hub neuchâtel, la librairie Basta, la Chambre de l’économie sociale et solidaire vaudoise (APRES-Vaud), la Fondation Mycelium (Belgique) et le Journal Moins!